Compagnie Albertine
Loading...

Mahmoud ou la montée des eaux
Antoine Wauters

Verdier
Distribution en cours

Dans ce très noir et bel éloge d’une résistance usée, symbole de celle d’un peuple, l’auteur nous interroge, avec une liberté paradoxale qui lui est coutumière, sur la puissance salvatrice des mots et de l’écriture.

 

 

 

 

 

©Loraine Wauters

Distribution en cours

Agenda

lundi 03 avril 2023
Lecture à 20h
Théâtre Wolubilis

Cours Paul-Henri Spaak 1,
1200 Woluwe-Saint-Lambert

lundi 24 avril 2023
Lecture à 20h15
Verre offert
Maison Autrique

Chaussée de Haecht, 266
1030 Bruxelles

Description

Syrie. Un vieil homme rame à bord d’une barque, seul au milieu d’une immense étendue d’eau. En dessous de lui, sa maison d’enfance, engloutie par le lac el-Assad, né de la construction du barrage de Tabqa, en 1973.

Fermant les yeux sur la guerre qui gronde, muni d’un masque et d’un tuba, il plonge – et c’est sa vie entière qu’il revoit, ses enfants au temps où ils n’étaient pas encore partis se battre, Sarah, sa femme folle amoureuse de poésie, la prison, son premier amour, sa soif de liberté.

Biographie

Antoine Wauters est un écrivain, poète et scénariste né en Belgique. Après plusieurs livres de poésie, parmi lesquels « Césarine de nuit », c’est son premier rorman, « Nos mères », qui le fait découvrir. Rapidement remarqué, le livre reçoit le Prix Première de la RTBF, le Prix Révélation de la SGDL et est finaliste du Prix des cinq continents de la Francophonie, faisant d’Antoine Wauters « la révélation littéraire belge de ces dernières années », selon Mariane et le Focus Vif. En 2015, il a cosigné le film « Préjudice », long métrage d’Antoine Cuypers qui réunit Nathalie Baye et le chanteur Arno. En 2018, il marque la rentrée littéraire en publiant deux livres d’un coup, « Pense aux pierres sous tes pas » et « Moi, Marthe et les autres », tous deux chez Verdier. En 2021, il remporte le prix Wepler et le Prix Marguerite Duras pour son roman « Mahmoud ou la montée des eaux », unanimement salué et en cours de traduction dans plusieurs pays, ainsi que le Prix Livre Inter le 6 juin 2022, quelques semaines seulement après avoir reçu le Goncourt de la nouvelle pour « Le Musée des contradictions ».

"Est-ce cela, vieillir ?
Mieux voir hier qu’aujourd’hui ?
Mieux voir jadis que maintenant ?
Chercher à oublier mais voir tout revenir ?
Le passé est une bombe. Il explose.
Eux, c’est cela qu’ils nomment oubli, qu’ils nomment vieillir. "
informations pratiques