Compagnie Albertine
Loading...

Cent jours sans Lily
Aliénor Debrocq

ONLIT
Distribution en cours

Entremêlant enquête policière et quotidien d’une journaliste prise dans les méandres de sa propre imagination, Cent jours sans Lily explore les steppes russes et la côte américaine en quête de réponses sur l’amitié, la création et le désir d’ailleurs.

 

 

 

 

©Vaya Sigmas

Distribution en cours

Agenda

lundi 09 mai 2022
Rencontre avec l'auteure à 19h
Lecture-spectacle à 20h15

Possibilité d'abonnement aux 7 lectures à la Maison Autrique pour 50€
Maison Autrique

Chaussée de Haecht, 266
à 1030 Bruxelles

Description

Lors de son voyage à Saint-Pétersbourg, Linda, journaliste belge trentenaire en voyage de presse, songe à son amie américaine, Lily Brooks. Rencontrée sur les bancs de l’université de Columbia quinze ans plus tôt, Lily est une véritable sœur de cœur pour Linda. Partageant une passion commune pour l’écriture et la littérature, la première connaît le succès avec ses romans et mène une vie sans attaches, tandis que la seconde essuie les refus de manuscrits et goûte au quotidien amer d’une mère célibataire surmenée. Malgré le temps et la distance, leur amitié est restée intacte. Mais lorsque cet inspecteur américain lui annonce la disparition de Lily, Linda en vient à se demander si elle connaît si bien que ça cette « jumelle américaine ».  Au fil des pages se dresse alors le portrait de la disparue depuis trois points de vue différents : celui de Linda, de l’enquêteur solitaire, Alexander, pris d’une obsession pour cette affaire et enfin du jeune photographe français Ellias dont l’histoire a inspiré Lily dans l’écriture de son dernier roman. Mais rapidement, l’enquête policière est reléguée au second plan pour laisser place à des sujets plus profonds.  

Écrire 2000 signes par jour pendant 100 jours. Voilà la méthode qu’a décidé de suivre Linda au cours de cet automne à la fin duquel elle aura fini d’écrire son roman.  Le but est de jeter les idées en vrac sur le papier en donnant l’illusion qu’elles n’ont pas été retravaillées.

La forme narrative apparaît ici comme le miroir du processus d’écriture et de création en général en plongeant le lecteur dans le labyrinthe de l’imagination de la narratrice. De cette manière, il devient donc familier avec les impulsions créatrices de l’artiste lors de l’écriture. 

Biographie

Aliénor Debrocq est autrice, journaliste et professeure de littérature contemporaine. Après deux recueils de nouvelles chez Quadrature (Cruise control et A voie basse), son premier roman, Le tiers sauvage paru chez Luce Wilquin, a été nommé au prix Première 2019. Cent jours sans Lily, son deuxième roman, a été finaliste du Prix Rossel 2020.

Hébétée de fatigue, je songe à l’implacable linéarité de nos vies. Combien il est impossible de faire machine arrière. Revivre le passé, prédire l’avenir : seule la fiction nous offre ces incroyables sauts dans la temporalité humaine, et moi qui n’ai jamais rien raconté dans l’ordre, je sais pourtant qu’on n’échappe jamais à sa propre chronologie.
informations pratiques